fbpx

Informations pratiques

Des questions sur le Chili? Trouvez les réponses dans notre foire aux questions
Travel Coach Chile > Informations pratiques

Consultez notre Foire aux Questions

Pour les informations plus spécifiques à chaque région, consultez nos guides destinations

Cette page a pour but de couvrir tout ce qu’il faut savoir sur le Chili avant de partir en voyage. Vous y trouverez des renseignements pratiques (visa, assurance, vaccins, argent, parler la langue), mais aussi des informations utiles sur la sécurité. En cas de doute, envoyez un message à votre agent de voyage.

Au plaisir de vous accueillir bientôt ici !

Ai-je besoin d'un visa pour aller au Chili ?

Les Français, Suisses, Belges ou encore Canadiens n’ont pas besoin de visa pour venir en vacances moins de 90 jours au Chili. Le passeport est donc suffisant. Il doit être valide pour encore 6 mois après votre date de retour. A votre arrivée, vous recevrez un recu qui confirme votre date d’entrée sur le territoire. Celui-ci vous sera remis par la PDI. Il est primordial de le garder, car vous devrez le montrer à chaque sortir du territoire (y compris lors de votre passage à Uyuni ou en Patagonie Argentine), sans quoi vous ne pourrez pas passer la frontière.

Dois-je me faire vacciner pour aller au Chili ?

Aucun vaccin particulier n’est exigé pour entrer au Chili. Comme pour tout voyage à l’international, il est conseillé d’être immunisé contre le tétanos, les hépatites A, la rage et la typhoïde. 

Il n’y a pas de paludisme au Chili.

Nous vous recommandons le site de l’institut Pasteur qui indique les modalités liées à la vaccination pour un voyage au Chili.

Dois-je prévoir de l'argent en liquide ?

La monnaie nationale est le peso chilien ($ ou clp). Vous pouvez utiliser votre carte bancaire (carte de crédit!) au Chili (ne pas oublier de prévenir votre banque !). Les entrées des parcs se payent en liquide. Il est donc préférable de toujours avoir un peu d’argent liquide sur vous. 

Attention, à l’île de Pâques, sur la route australe, ainsi que dans les petites localités isolées, il n’y a pas de distributeur de billets à tous les coins de rues. Il faut donc retirer dès que vous le pouvez. Nous indiquons ce genre de recommandations dans nos itinéraires. Dans les villes, et les lieux touristiques distributeurs automatiques se trouvent à peu près partout.

Vous pouvez également aller à un bureau de change pour obtenir des pesos. Evitez de le faire aux aéroports ou aux hôtels. A Santiago, nous vous recommandons la rue Pedro de Valdivia à Providencia ou une des rues adjacentes au Palais présidentiel (rue Augustinas par exemple), avec beaucoup de prudence bien entendu. Evitez de changer des grosses sommes d’argent et de vous balader avec trop d’argent liquide.

Pourboire ou pas pourboire ?

Au Chili, le pourboire est de 10% dans les restaurants et cafés. Il n’est pas obligatoire mais il est d’usage et fortement suggeré de le laisser si vous avez apprécié votre repas. Il vous sera suggéré sur la note et l’on vous demandera sûrement si vous voulez l’inclure ou non. 

Comment gérer l'altitude et l'acclimatation ?

Au nord du Chili (notamment au désert d’Atacama et dans l’Extrême Nord ou en Bolivie), vous pourrez ressentir des maux de tête, nausées, ou avoir du mal à respirer en altitude. C’est ce que l’on appelle le Soroche, le mal des Andes qui se ressent généralement à partir de 3000 mètres d’altitude. Afin de limiter les effets indésirables de l’altitude lors de votre découverte du pays, il faut éviter de boire de l’alcool dans les 24 heures qui précèdent l’ascension et boire beaucoup d’eau régulièrement. Mâcher des fruits secs peut également vous aider.

Sur place, il faut éviter à tout prix de courir, et nous vous conseillons d’adopter un rythme lent dans tous vos déplacements. Pour favoriser l’acclimatation naturelle, nous organisons nos séjours avec des visites progressives en altitude.

Vous pouvez emporter avec vous de l’aspirine, et profiter sur place des infusions de feuilles de coca !

Avant de partir au Chili, il est toujours préférable de consulter un médecin en cas de doute, qui pourra également vous prescrire une acclimatation chimique. 

Dois-je emmener un adapteur ?

Il n’est pas utile d’emporter avec vous un adaptateur électrique pour vos petits appareils électroniques (chargeur de téléphone et d’appareil photo). Les prises chiliennes sont de types C (comme en France) mais la prise de courant L est aussi utilisée. L’écartement de celle-ci ne fonctionnera pas avec vos plus gros appareils (prises triples d’ordinateur, certains sèches cheveux etc.) Si vous souhaitez emporter ce genre d’appareil penser à acheter un adaptateur sur place ou avant votre départ. Le voltage des prises est de 220 V.

Quel est le décalage horaire au Chili ?

Le Chili ne se trouve pas sur le même fuseau horaire que l’Europe. Avec la France, la Belgique et la Suisse, comptez 4h de moins au Chili en hiver. En été, comptez 6h de moins. Sur l’île de Pâques c’est 6h de moins en hiver et 8h de moins en été.

Avec Montréal, le décalage horaire est plus subtil. Comptez 1h de différence quasiment toute l’année a l’exception de quelques mois à la mi-saison automnale.

Puis-je conduire au Chili et en Argentine ?

Si vous louez une voiture au Chili, il y a quelques règles à connaître. En effet, il est par exemple obligatoire d’avoir les feux de croisement allumés hors des villes, même en pleine journée. Autre élément qui peut vous laisser perplexe, les feux de signalisation se trouvent souvent de l’autre côté de l’intersection, comme aux Etats-Unis. Attention à ne pas s’arrêter en plein milieu de la voie !

Le permis international n’est pas obligatoire au Chili (ni en Argentine) pour les touristes.

Les infrastructures routières sont de manières générales bien développées et en bonne état. Conduire au Chili c’est un peu comme conduire en France, avec le embouteillages de Santiago, les chemins de campagnes, et les pistes de montagnes.

A noter: les autoroutes chiliennes sont payantes. Aux alentours de Santiago, les portiques vous prélèvent automatiquement (avec un boitier appelé TAG) et dans le reste du pays, vous pouvez payer en liquide directement au péage. 

Quels sont les numéros d'urgence au Chili ?

Au Chili, sachez que l’extension téléphonique du Chili est +56. 

Les numéros à connaitre sont les suivants:

  • L’ambassade de France au Chili est située à Avenida Condell 65, Región Metropolitana, et est joignable au +56 (2) 24708000.
  • Tous les numéros d’urgences commencent par 13.
  • Pour une ambulance appelez-le 131.
  • Pour les pompiers appelez-le 132.
  • Pour la police appelez-le 133.

L'eau est-elle potable au Chili ?

Au Chili, l’eau du robinet est potable partout. Certains ne l’a trouve pas très bonne dans des villages reculés, à vous de voir selon vos goûts. Nous vous recommandons pour les trekkings itinérants, d’emporter une gourde filtrante. 

Quel forfait mobile et internet choisir pour un voyage au Chili ?

Pour une couverture optimale sur tout le territoire chilien, préférez une carte sim Entel, trouvable facilement partout (aéroports, gares, stations de métro etc.) Les petits budgets pouront également opter pour l’opérateur lowcost WOM, qui vous offrira des giga à petits prix mais avec une couverture plus restreinte. Les prix sont proches des prix européens. Comptez entre 3.000 et 5.000 pesos pour 1 Giga de 4G.

Quel budget prévoir pour un voyage au Chili ?

Le magnifique pays qu’est le Chili est également un des plus chers de l’Amérique du Sud. En effet, selon le guide du Routard, un voyage au Chili coûte plus cher qu’un voyage au Pérou, en Bolivie ou même au Brésil. Les prix au Chili sont comparables à ceux des capitales européennes comme Madrid.  

Question complexe, il n’y a pas de budget type pour un voyage au Chili. Nous vous conseillons de prévoir 7 euros pour un petit déjeuner, 13 euros pour un déjeuner typique et environ 17 euros par personne pour un dîner.

Pour savoir combien coûte un voyage au Chili, nous vous conseillons de lire notre article de Blog dédié à ce sujet sur notre Blog.

Quid de la sécurité au Chili ?

Le Chili est de manière générale un pays sans danger particulier. Une délinquance urbaine existe, principalement dans les grandes villes du pays que sont SantiagoValparaiso et Calama. Il est recommandé de ne pas circuler seul la nuit dans les quartiers non-touristiques. Comme pour toute autre destination, prévoyez des photocopies des documents nécessaires en cas de perte ou de vol. 

Par ailleurs, cette délinquance a été amplifiée suite aux manifestations de la crise sociale d’octobre 2019, ce qui nous a amené à ne pas conseiller de séjours prolongés dans la capitale, le centre historique ayant subi quelques dégradations, il présente donc moins d’intérêt. Bien qu’une visite dans le centre ne soit pas dangereuse, nous recommandons d’y aller accompagner d’un de nos guides, qui pourra vous aider à comprendre la complexité de la crise sociale que traverse le pays. Par ailleurs, nous vous recommandons également d’écouter nos recommandations de podcasts, dont certains traient ce sujet.

Les ressortissants Francais en voyage au Chili sont amenés à signaler leur présence sur le site du Fil d’Ariane.

 

Quel est le climat du Chili ?

Le Chili, avec ses 6000 kilomètres de long possède une multitude de zones climatiques différentes. Pour des renseignements détaillés sur la meilleure saison pour visiter le Chili, allez lire notre article de Blog.

  • Le nord et l’extrême nord, possèdent un climat désertique tempéré. La région est aride, et il y fait chaud et sec de décembre à février. Les nuits peuvent y êtres fraiches.
  • Santiago et la région centrale au sens large possèdent un climat méditerranéen avec des étés secs et chauds ainsi que des hivers froids et humides. Prévoir des maximales de 31°C  en janvier et des minimales de 1°C en juillet. A noter que sur la côte, comme à Valparaíso, il y fait toujours quelques degrés de moins avec du vent marin.
  • Le « petit sud », avec la région des Lacs, l’Araucanie et Chiloé, connaissent un climat plutôt frais et humide. La pluie y est monnaie courante. 
  • La Patagonie du bout du monde connait un climat polaire océanique. Les températures sont plus froides, avec beaucoup de neige en hiver. La météo y est très changeante et imprévisible.
  • L’Île de Pâques elle est subtropical, il y règne un climat chaud et humide en été et doux en hiver.

À ne pas oublier, au Chili, les saisons sont inversées avec l’Europe. 

Y-a-t-il des risques de tremblements de terre au Chili?

En ce qui concerne les catastrophes naturelles, il est vrai que le Chili connait une activité sismique importante. En effet, le Chili se trouve à la jonction des plaques tectoniques de Nazca et de la plaque du continent sud-américain. La plaque océanique glisse tous les ans de quelques centimètres sous la plaque continentale, c’est ce qu’on appelle le phénomène de subduction.  Néanmoins, l’architecture moderne s’est adaptée pour résister aux secousses sismiques. Les deux derniers tremblements de terre notables se sont produit en 2010 et en 2015. 

En cas de tremblement de terre important, les recommandations d’usage sont les suivantes: ouvrir les portes, et se mettre sous une table, ou en encadrement de porte. Éloignez vous des fenêtres. Si vous ne disposez d’aucun de ces emplacements, allongez vous sur le ventre le long de votre lit et placez vos mains de manière à protéger votre tête. On vous rassure, depuis les 5 ans qu’on vit ici, aucun des membres de notre équipe n’a du pratiquer ces mesures de sécurité !

Dois-je partir avec une assurance?

En voyage, il est nécessaire d’avoir une assurance médicale et de rapatriement pour couvrir vos frais médicaux et un éventuel rapatriement en cas d’accident. Il est important d’avoir une assurance qui couvre vos frais d’hospitalisation éventuels. En effet, toutes les cliniques privées vous feront payer au comptant votre séjour à l’hôpital, et la note risque d’être très salée. Ne négligez donc pas ce risque.

Il est également recommandé d’avoir une assurance voyage assez globale comme par exemple celle de Cap Explorer, qui couvre l’annulation, le rapatriement et une large gamme de risques, comme décrit sur le site de Chapka Assurances.

Il est primordial de savoir que votre voyage avec TravelCoachChile n’inclu pas d’assurance annulation. C’est une couverture que vous devez prendre de votre côté.

Quels guide de voyage me recommandez-vous d'emporter?

La meilleure facon de préparer votre voyage est bien entendu de faire appel à TravelCoachChile. En choisissant notre agence, vous avez la garantie d’un voyage sans faille, et recevrez toutes les informations pratiques nécessaires pour un séjour réussi.

Néanmoins, pour des informations historiques, un guide de voyage peut être intéressant pour compléter notre documentation. Dans ce cas, il y a le fameux Guide du Routard et le Lonely Planet, tous deux plutôt orienté sur les aspects pratico-pratiques. C’est pourquoi nous vous recommandons le Petit Futé, que nous trouvons assez complet ainsi que le guide sur le Chili & l Ile de Pâques aux éditions Gallimard qui est bien documenté.

Peut-on voyager au Chili sans parler espagnol?

Ne vous inquiétez pas si vous ne parlez pas espagnol ! Tous nos voyageurs ont survécu, même sans parler la langue locale ! Dans la rue, il est peu probable qu’un passant puisse vous aider en anglais, mais les Chiliens feront sans doute tout leur possible pour vous aider quand même.

Dans les zones touristiques, l’usage de l’anglais est plus fréquent. Dans les hôtels de standing, vous serez accueillis en anglais, et dans les hébergements de milieu de gamme, un anglais basique devrait faire l’affaire. Effectivement, dans nos logements plus rustiques, bien souvent les familles ne parlent pas anglais. Mais il existe bien des formes de communiquer quand même, et nous sommes convaincus que cela ne sera pas un frein à votre voyage.

Nous travaillons avec des Francais un peu partout au Chili, et si nous avons plein de guides francophones qui vous accompagneront lors de vos visites.

Enfin, dans notre guide de bienvenue, nous incluons un  lexique, pour que vous ayez les mots clés nécessaires.


Découvrez les avis de nos voyageurs

Voir tous les témoignages

Une agence est très sympatique, très disponible et soucieuse du bien-être de ses clients !

 

Au moment du premier contact, nous avons apprécié la personnalisation immédiate de la prise en charge. Notre meilleur souvenir ? Sans hésiter le Salar de Surire qui a été un moment unique

Inspirez-vous de nos idées d'itinéraires

Départ garanti à partir de 4 personnes !
lagune miscanti miñiques altiplano chili desert atacama

Découvrir le désert d’Atacama en petit groupe

À partir de€1.950
11 jours / 10 nuits
Départ garanti à partir de 4 personnes !
Paranal observatoire

Voyage astronomie Chili: la tête dans les étoiles

À partir de€1.979€1.979
15 jours / 14 nuits
En quête d'inspiration?

Découvrez le Chili en vidéo

Pas encore choisi votre circuit?

Explorer nos destinations