fbpx

Guide complet sur le Salar d’Uyuni

Travel Coach Chile > Argentine et Bolivie > Guide complet sur le Salar d’Uyuni

Vous avez sans doute déjà entendu parler du Salar de Uyuni, ce lieu unique au monde, de presque 11.000 km2 de blanc immaculé. Etape incontournable lors d’un voyage en Bolivie, le désert d’Uyuni fait aussi partie des régions à envisager, comme nous le détaillons dans notre article sur la préparation d’un séjour au Chili. En effet, le plus grand désert de sel au monde est situé à seulement quelques centaines de kilomètres de la frontière chilienne, ce qui en fait une étape de quelques jours intéressante à rajouter à un circuit combiné Chili Bolivie, au départ du désert d’Atacama ou du Nord du Chili. Durée, saison, hébergements, trajet, quelle agence choisir, découvrez notre article de blog qui recueille de façon détaillée toutes les informations pour visiter le Salar d’Uyuni.

Quelle est la meilleure période pour visiter le désert de sel en Bolivie ?

Si vous n’avez pas encore acheté vos billets d’avion pour votre voyage en Amérique Latine, vous avez encore l’embarras du choix pour choisir quand vous visiterez le Salar d’Uyuni. Ouvert toute l’année, les principaux éléments qui peuvent vous faire préférer une période à l’autre sont :  les températures et la saison des pluies. Par ailleurs, je vous conseille de jeter un oeil à notre guide pour savoir quand faut-il partir au Chili, pour organiser votre séjour au mieux selon les saisons.

Quelle température fait-il au Salar d’Uyuni ?

Le salar connait principalement deux saisons : la saison sèche (d’avril à novembre) et la saison des pluies, qui s’étend théoriquement de décembre à mars (mais on observe habituellement le plus de précipitations au mois de février). Au Salar d’Uyuni, les températures maximales oscillent toute l’année entre 14 et 18 degrés, tandis que la nuit les minimas peuvent facilement descendre jusqu’à -25 degrés en hiver (de juin à août). Si l’ensoleillement est plus ou moins constant toute l’année, privilégiez la saison sèche pour pouvoir découvrir le désert et la région du Sud Lipez sans restriction. Si en revanche, vous souhaitez à tout prix voir le salar d’Uyuni avec l’effet miroir, alors optez plutôt pour une visite aux mois de janvier ou février. Tenez compte du fait que la météo peut rapidement changer, et que rien n’est jamais garanti.

Quand aller à Uyuni pour avoir l’effet miroir ?

Nous l’avons mentionné, la saison des pluies s’étend de décembre à mars. Pour avoir le + de chances d’observer la transformation du salar en miroir, visez le mois de février. En effet, lorsque les pluies inondent le salar, celui-ci étant parfaitement plat, il se recouvre d’une fine pellicule d’eau, se transformant ainsi en un endroit parfait pour des illusions d’optique improbables. Attention, certaines parties du Salar sont habituellement fermées lors de cette saison, ce qui pourrait vous contraindre à modifier une partie du circuit.

Salar Uyuni pluie miroir
Lever de soleil sur le salar d Uyuni couleurs ocres

Comment se rendre à Uyuni ?

Pour savoir comment aller au désert de sel, situé en Bolivie, les options suivantes s’offrent à vous :

  • Arriver par voie aérienne :

L’aéroport le plus proche se trouve dans la ville d’Uyuni. Vous trouverez des vols depuis La Paz ou depuis Santa Cruz pour relier la ville d’Uyuni. Une fois sur place, il est facile d’organiser un circuit en 4×4 avec chauffeur. Une autre possibilité consiste à arriver au Salar d’Uyuni depuis le Chili, plus précisément par l’aéroport de Calama. Il existe de nombreux vols directs depuis Santiago, la capitale du Chili, vers Calama. Comptez environ 50 euros (parfois plus) pour ce trajet. Une fois à l’aéroport, il est recommandé de se rendre à San Pedro de Atacama pour un séjour d’acclimatation.

  • Arriver par voie terrestre :

Depuis La Paz et les principales villes du pays, il existe des bus qui relient Uyuni par la route. Il y a environ 4h de bus pour rejoindre Potosi, compter 10h (en bus de nuit) pour La Paz et 8h30 pour rejoindre Sucre (14h de plus pour connecter vers Santa Cruz). Il existe aussi une ligne de bus qui relie Uyuni depuis San Pedro de Atacama. Celle-ci est caillouteuse (pour ne pas dire chaotique) et prend environ 12h (comptez 2 heures supplémentaires jusque Calama).

  • Et à pied ou à vélo ?

Bien que nous comprenions qu’une telle aventure vous tente, nous ne recommandons pas de traverser le désert d’Uyuni à pied, cette aventure nécessitant une grande expérience de trekking en parfaite autonomie, et une excellente condition physique. Si vous souhaitez vous inspirer, et voir à quoi ressemble ce type d’odyssée, nous vous recommandons la lecture d’un récit de voyage de 6 jours à pied au Salar d’Uyuni.

De nombreux témoignages existent sur la traversée du désert d’Uyuni à vélo. Ceux-ci relatent les difficultés liées à l’état des routes, à l’autonomie complète et aux défis de l’effort physique en altitude.

Comment visiter le salar d’Uyuni : avec ou sans agence ?

C’est une question qui se pose souvent, et c’est bien normal. Faut-il obligatoirement être encadré par une agence pour découvrir le Salar d’Uyuni et le Sud Lipez ? La plupart des gens optent pour un tour guidé de 4 jours. Nous conseillons fortement la présence d’un chauffeur, pour des raisons logistiques et de sécurité. En effet, les conditions climatiques peuvent changer très vite, il faut parfois prendre des décisions rapides, et le cas échéant adapter d’itinéraire. Pour cela, il est plus raisonnable de se fier à la connaissance parfaite du terrain de votre chauffeur. A propos des chauffeurs, nous vous conseillons de lire nos conseils avant de partir pour un séjour de 4 jours dans le Sud Lipez et au désert d’Uyuni. Les formules avec agence présentent l’avantage de tout organiser : des navettes vers la frontière, aux hébergements en passant par les repas. Le tour se déroule en général sur 4 jours d’aventure en Jeep, avec un chauffeur hispanophone bolivien.

Circuit Uyuni en privé avec chauffeur 4x4 jeep

Il existe deux formules : la version partagée (plus économique et idéale pour les backpackers) et la version privée. La différence principale réside dans les types d’hébergements proposés. En effet, la version économique prévoit une voiture pour 6 personnes + chauffeur, et des nuitées dans des logements rudimentaires tenus par des communautés locales. Il n’y a pas de chauffage, et les dortoirs sont mixtes, dans de simples maisons de briques ou de pierres, souvent mal isolées. Les sanitaires sont limités (certains endroits proposent tout de même une douche avec de l’eau chaude en échange de quelques bolivianos), et les toilettes ne sont parfois séparées que par un simple drap en tissu.

La version privée inclus quant à elle des hôtels ou refuges haut de gamme (au vu de leur isolement), avec chambre et salle de bain privée, chauffage, restaurant et espaces communs agréables et même parfois service de massage ou jacuzzi. Même si les lieux visités entre les 2 formules sont les mêmes, l’ordre diffère légèrement pour mieux accommoder les temps de trajets entre les étapes. Le choix entre ces 2 possibilités dépend de votre budget, et de votre style de voyage.

Sachez aussi, qu’en général, il n’est pas possible de traverser la frontière depuis le Chili vers la Bolivie avec une voiture de location pour des raisons d’assurance (même pour une seule journée vers la Laguna Verde ou Laguna Blanca par exemple).

Combien de jours pour visiter le Salar d’Uyuni ?

Au départ de San Pedro de Atacama, il faut compter 4 jours et 3 nuits de circuit pour voir les lieux principaux du Sud Lipez et le Salar d’Uyuni. Il est aussi possible de se faire déposer à Uyuni au troisième jour, afin de continuer le circuit vers la Bolivie. Ce tour se réalise donc en 3 jours et 2 nuits. Les plus pressés (uniquement en formule privée), peuvent également organiser un séjour de 3 jours et 2 nuits et revenir à San Pedro de Atacama, mais il faut tenir compte que le temps passé dans la voiture est conséquent et qu’il y a peu de temps sur place pour apprécier les paysages.

Voici une liste non exhaustive des lieux que vous visiterez en fonction de la durée choisie (au départ de San Pedro de Atacama).

Exemple d’un itinéraire de 4 jours et 3 nuits pour un circuit à Uyuni

Jour 1 :

  • Arrivée à la frontière Hito Cajon (départ de San Pedro de Atacama)
  • Vue sur le volcan Licancabur
  • Entrée dans la réserve Eduardo Abaroa
  • Laguna Blanca et Laguna Verde
  • Désert de Salvador Dali
  • Thermes de Polques
  • Geysers de la Mañana
  • Laguna Colorada

Jour 2 :

  • Valle de las Rocas
  • Laguna Negra (ou Misteriosa)
  • Italia Perdida
  • Villa Alota

Jour 3 :

  • L’Île Incahuasi (Ile aux cactus, ou Isla del Pescador)
  • Le Salar d’Uyuni
  • Los Ojos del Salar
  • Monument Dakar et drapeaux
  • Cimetière de train
  • Ville de Uyuni
  • Retour vers Villa Mar

Jour 4 :

  • Retour vers Hito Cajon et San Pedro de Atacama

Ceux qui opteront pour un séjour au départ de Uyuni feront le circuit dans le sens inverse (compter 3 jours et 2 nuits). Il est aussi possible de faire un séjour au départ de Tupiza qui inclus une journée hors des sentiers touristiques.   

Pour bien combiner ce circuit dans votre séjour au Chili, je vous recommande aussi de lire notre article sur le nombre de jours nécessaires pour visiter le Chili.

Prenez contact avec nous !

Envie de concrétiser votre projet de voyage à Uyuni?

Uyuni, quoi faire ?

Comme vous l’avez sans doute déjà compris, lorsque l’on parle d’un tour au Salar d’Uyuni, on fait généralement référence au Sud Lipez, à la réserve Eduardo Avaroa, et au désert de Sel. Cette région se visite en quelques jours, et est un véritable concentré de merveilles, aux paysages spectaculaires. Un incontournable de l’Altiplano chilien et bolivien. Parmi les lieux immanquables, nous avons fait une petite sélection, en images, de ce qui vous attend pour ces 4 jours d’aventure.

Réserve Eduardo Avaroa

Un de trésors les mieux gardés de la Cordillère des Andes, entre montagnes, geysers et fumerolles, eaux thermes, la réserve Eduardo Avaroa est l’une des zones protégées les plus connues du pays. Chaque année, elle accueille 30.000 visiteurs. La réserve abrite + de 23 espèces de mammifères et 80 sortes d’oiseaux. Parmi ceux-ci les 3 sortes de flamants roses (Andin, James et Chilien) et le condor.

Désert de Siloli

Passage obligé apr le désert de Siloli en arrivant du Chili, car il est la porte d’entrée de la réserve Eduardo Abaroa. Ce désert extrêmement aride est connu pour ses formations rocheuses originales (Arbol de Piedras), ses couleurs ocres extraordinaires, et pour abriter l’une des lagunes les plus connues : Laguna Colorada.

Arbol de Piedras

Ces formations de roches volcaniques un peu surréalistes, sont dues à l’érosion du vent. Elles portent le nom d’arbres de pierre car certaines formations de près de 7 mètres de haut se trouvent isolées au milieu du désert. Ces arbres se créent en plusieurs milliers d’année, sous l’effet du vent chargé en arsenic et en sel qui attaque le Quartz (composant principal des piliers). Ces arbres de pierres ont été déclarés monument national en Bolivie.

Laguna Blanca

Cette lagune porte son nom en référence à la couleur de ses eaux. En effet, la Laguna blanca est très chargée en minéraux, ce qui lui donne une couleur blanche. Elle est située au début de la réserve Eduardo Avaroa, non loin de la frontière chilienne.

Laguna Azul ou Laguna Celesta

Vous l’aurez compris, la lagune porte aussi son nom pour sa couleur (bleue cette fois-ci). Elle est située au pied du volcan Uturuncu et accueille 3 espèces de flamants roses.

Laguna Verde

Située au pied du volcan Licancabur, à côté de la frontière chilienne, cette belle lagune salée aux eaux émeraudes est une véritable oasis.

Laguna Colorada

D’une superficie de 54 km2 cette lagune aux eaux riches en minéraux est un lieu propice aux oiseaux migrateurs. La lagune rouge, parmi les plus célèbres d’Uyuni (et on le reconnait, particulièrement Instagramable) doit sa couleur aux pigments d’un type d’algue présent dans ses eaux, ainsi qu’aux sédiments de couleur rouge. Cette lagune a été présélectionnée pour le titre d’une des 7 merveilles naturelles au monde, mais a été éliminée lors du vote.              

Laguna Misteriosa ou Laguna Negra

Cette lagune moins connue, est entourée de roches aux tons orangés. Elle est accessible après une courte marche, et est un lieu idéal pour observer les lamas. Située près du canyon de l’Anaconda, le paysage qui l’entoure est superbe ! Un lieu idéal pour des photos souvenirs.

Termas de Polques

Un arrêt qui fait du bien, pour se ressourcer dans ces eaux naturellement chaudes (à + de 35 degrés) avec une vue délicieuse sur le Salar de chalviri. Un petit restaurant et des toilettes (payantes) se trouvent sur place, ainsi qu’une cabine pour se changer.

Geysers sol de Mañana

Ce paysage spectaculaire, composé de cratères profonds, laisse échapper des fumerolles vaporeuses de 10 à 50 mètres de haut. Situés à 4850 mètres d’altitude, au cœur d’une zone de haute activité volcanique, ils présentent également une forte odeur de soufre.

Desierto de Salvador Dali

Appelé désert de Salvador Dali en hommage au célèbre peintre espagnol connu pour ses œuvres surréalistes, cette zone de 110 km2 aux tons ocres, parsemée de rochers isolées évoquent l’arrière-plan de certaines compositions du peintre.

Valle de las Rocas

Située entre le Salar d’Uyuni et la réserve Eduardo Avaroa, cet arrêt promet un paysage similaire aux arbres de pierres. En effet, ces formations rocheuses originales, sont aussi causée par l’érosion du vent, et composent une vallée dont le panorama est superbe. Deux endroits remarquables : la coupe du monde, et le dromadaire.

Cimetière de trains

Vestiges du XIXième siècle et de l’essor bolivien de l’extraction des minerais et des métaux tels que l’argent, ces carcasses de trains étaient autrefois utilisées sur la ligne ferroviaire qui unissait Antofagasta (appartenant aujourd’hui au Chili) et Uyuni.

Salar de Chiguana

Situé au pied du volcan Ollague, ce salar est plus petit que celui d’Uyuni et est traversé par la ligne de chemin de fer inactive. C’est tout de même un endroit idéal pour prendre des belles photos.

Salar d’Uyuni

Cette immense étendue de 12.000 km2 (l’équivalent de 2 départements francais comme dirait nos amis du Guide du Routard) située à 3650 mètres d’altitude présente 40m d’épaisseur qui alternent les couches de sel et de glaise. Résultat : un désert blanc à perdre de vue, parsemée de quelques ilots. Au cœur du salar d’Uyuni, ne manquez pas la visite de l’Ile de l’Incahuasi, connue comme l’île aux cactus (ou Isla Pescadores, aka « l’île au milieu du salar »), une formation de pierres calcaires remplie de cactus de plusieurs mètres de haut. On y vient pour le lever du soleil. Il est également possible de visiter les Ojos de Sal, ainsi que le monument du Dakar au cœur du salar d’Uyuni.

Village Colchani

Point d’arrêt presque obligatoire sur la route vers le désert d’Uyuni. Ce petit village vit de l’extraction artisanale du sel (revendu après grâce à leur coopérative, au Brésil et en Bolivie). Les villageois préparent des petites sculptures en sel, et sont aussi à l’origine de plusieurs établissement construits en briques de sel, les fameux « hôtels de sel ».

Photos salar Uyuni groupe sautant

Où dormir?

  • Hotel de Piedra

L’hôtel est situé à quelques mètres à peine des ruines historiques du village de San Pedro de Quemes, et dans les environs d’autres attractions naturelles impressionnantes. Étant au sud du salar de Uyuni, l’hôtel attire les voyageurs du monde entiers, désireux de passer un séjour à la fois confortable et dépaysant. L’accueil chaleureux du personnel et la qualité des installations conçues spécialement pour les visiteurs étrangers assurent une expérience inoubliable.

  • Tayka del Desierto

L’hôtel Tayka del Desierto, situé au milieu du désert de Siloli, est en parfaite h harmonie avec ce paysage andin. L’hôtel constitue un agréable lieu de détente cosy et chaleureux pour les voyageurs du monde entier. Chambres doubles, triples ou quadruples, selon disponibilités. Avec eau chaude et salle de bain privée.

  • Tayka Sal

Cet hôtel est entièrement fait de sel extrait du désert de sel d’Uyuni. Il est tenu par Tayka, une chaine de 3 eco hotels gérée par les communautés locales.

L’hôtel fait face au salar d’Uyuni et offre une vue impressionnante sur le désert de 12.000 mètres carrés. Grace à sa situation stratégique, vous avez l’un des meilleurs points de vue sur la région.

L’Hôtel inclut les services suivants : téléphone satellite pour les urgences, chauffage central (y compris dans les chambres) aux panneaux solaires, espaces communs (bar, lounge, salle à manger), wifi.

  • Luna Salada (notre coup de cœur)

L’hôtel est entièrement construit avec des briques de sel, vous laissant apprécier une vue panoramique sur le Salar de Uyuni. La beauté de l’environnement, vous fera oublier la distinction entre le ciel et le désert.

L’hôtel vous permettra de vous déconnecter, isolé au milieu du plus grand désert de sel du monde.  Les chambres sont agréablement décorées avec des touches colorées au style andin. Profitez des saveurs exquises au sein du restaurant Tapuna, où vous profiterez d’un bon petit déjeuner pour bien commencer votre journée. Il est également possible d’avoir accès au spa avec une vue panoramique ou de réserver un massage, services moyennant supplément.

  • Mallku Cueva

L’hôtel est situé dans un des lieux les plus impressionnants sur la route des lagunes du Sud Lipez. Niché dans les roches, l’hôtel est d’inspiration andine avec une pointe rustique. Il propose 12 chambres, toutes avec salle de bain privée et chauffage central ou électrique.

L’hôtel est équipé d’un téléphone satellite d’urgence, du chauffage central, d’une salle de restaurant, d’un bar avec feu de bois, wifi, et d’une salle lounge. L’eau chaude est pourvue avec les panneaux solaires.

  • Hotel Los Flamencos

L’hôtel est situé aux bords de la lagune Hedionda, à 4.100m d’altitude. Cette lagune est un lieu de prédilection des flamands roses, et située au milieu du désert. L’architecture est inspirée des traditions indigènes et des matériaux locaux. L’hôtel permet d’observer des couchers et levers de soleil extraordinaire, tout en profitant de la vue sur les flamants roses qui gambadent dans la lagune. Toutes les chambres ont des salles de bain privées, qui fonctionnent selon un système écologique.

Et au niveau budget, combien faut-il prévoir ?

Comme nous le mentionnons dans la section sur les agences, il faut savoir que votre budget sera radicalement différent en fonction de l’option choisie. Dans les 2 cas, les formules sont tout compris, c’est à dire: transports, hébergements, et nourriture. 

La formule la moins chère consiste à opter pour un circuit collectif, durant lequel vous partagerez la voiture avec chauffeur avec 5 autres personnes. Cette formule revient environ à 180/200 USD par personne tout compris pour 4 jours et 3 nuits. Il faut rajouter en + 30 USD pour l’entrée de la réserve Eduardo Avaroa, les toilettes et douches chaudes, la taxe de sortie du territoire (en théorie illégale mais très souvent demandée à la frontière), et un éventuel petit extra pour un souvenir. Découvrez aussi nos conseils pour faire un voyage au Chili par cher par ici.

En optant pour la formule confortable, en privé, avec hébergements de type hôtels, il faut compter (sur base de 6 personnes) 550 USD par personne, nourriture inclue. En général, nous recommandons d’être 4 adultes par véhicule pour plus de confort. Sur base de 4 personnes, le prix monte à 630 USD par personne.

Découvrez notre itinéraire détaillé qui combine Atacama et Uyuni.

Salar d’Uyuni, quelle altitude?

Monument Dakar Bolivie

Si le Salar de Uyuni en tant que tel est situé à 3600 mètres d’altitude, durant le séjour vous dépasserez souvent les 4000 mètres d’altitude. Au moins une nuit sera passée à 4600 mètres, ce qui est particulièrement élevé et nécessite une acclimatation progressive au préalable.

En général, l’altitude ne pose pas de problème si on respecte le processus d’acclimatation. Il existe cependant des restrictions pour certaines personnes. En effet, il est déconseillé aux femmes enceintes et aux personnes souffrant de problèmes cardiaques, d’hypertension ou d’asthme sévère de s’aventurer au-dessus de 3 500 mètres. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant.

Comment s’acclimater à l’altitude ?

Avant une première montée en altitude, il est recommandé d’éviter la consommation excessive d’alcool, et de privilégier les sucres lents. Nous conseillons de tester les infusions de feuille de coca ou de rica-rica. Pendant les excursions, marchez lentement, buvez beaucoup d’eau et prévenez votre guide en cas de symptôme (vertiges, maux de tête, nausées). Si les hébergements de type hôtel ont de l’oxygène disponible à l’accueil, les infrastructures rudimentaires sont souvent dépourvues de tel matériel, c’est pourquoi nous insistons pour une acclimatation progressive.

Il est également possible de faire une acclimatation chimique (sur prescription médicale), mais les guides avec qui nous travaillons préfèrent toujours une acclimatation naturelle car ces médicaments occultent les symptômes et donnent moins de visibilité sur vos réactions physiques naturelles.

Et à part l’altitude, y a-t-il des risques pour un circuit à Uyuni ?

Ce tour est réalisé dans un environnement extrême, dans des lieux en altitude élevée. La majorité des trajets se fait sur des pistes, qui peuvent être en mauvais état. Les villages où vous dormirez sont très isolés et peu, voir pas du tout urbanisés. Les lieux sont magnifiques, mais se méritent. Il faut être conscient que vous allez réaliser un voyage dont les conditions sont loin de ce que peut offrir l’infrastructure des villes. Tous les lieux où vous dormirez sont isolés et il y est difficile d’apporter de l’énergie électrique et des provisions.

Même si le voyage est devenu populaire, cela ne lui enlève en rien ses conditions extrêmes et de son côté aventure. Il faudra faire avec les imprévus qui feront d’ailleurs partie de la magie du voyage, sur ces terres exceptionnelles et ces villages coincés dans une époque passée.

Besoin de réfléchir encore un peu avant de choisir votre prochaine destination?

Inscrivez-vous pour recevoir nos bons plans pour préparer votre voyage (1 fois par mois pas plus !)

Quel équipement prévoir pour le Salar de Uyuni ?

Avec des températures aussi extrêmes, pas facile d’organiser sa valise pour votre séjour dans l’Altiplano chilien ou bolivien ? Nous vous conseillons de prévoir des vêtements techniques, et d’avoir plusieurs couches. Un sous pantalon vous sera utile la nuit, et pour la journée, un pantalon de trekking coupe-vent confortable. En plus de votre veste de randonnée, prévoyez un polaire avec vous, ainsi que des t-shirts manches courtes et manches longues. Bien entendu, n’oubliez pas votre crème solaire écran total, ainsi qu’un chapeau/casquette, et vos lunettes de soleil. Nous recommandons également d’emporter de l’eau potable, pour boire à votre soif durant les longues journées en voiture, et mieux résister à l’altitude. N’oubliez pas votre appareil photos pour ramener des souvenirs inoubliables de ce beau séjour.

1 Response

Leave a Reply


Envie de créer un
itinéraire sur-mesure?

2 lamas blancs chili extreme nord putre chullucane

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour de recevoir tous les mois des bons plans et des idées pour votre séjour!